Thibaut Danancher

26-thibaut-danancher-2

partenaires

banniere-san-pe

a-v2


34 ans


Classement 2015 → 19 (-7)


Journaliste gastronomie au Point, Thibaut Danancher a pris la succession de Gilles Pudlowski à l’été 2014. Parmi les faits d’armes dont il est fier : il a visité l’ensemble des tables distinguées de trois étoiles dans l’Hexagone à l’exception des Près d’Eugénie de Michel Guérard. Depuis neuf ans qu’il œuvre au Point, il s’est fait un honneur d’annoncer des actualités fièrement publiées comme exclusives, notamment le palmarès à venir dont il aime à dire qu’il connaît la sélection plusieurs semaines avant son annonce officielle. Il n’en reste pas moins un journaliste qui compte dans le paysage, tant par les moyens et la couverture de son employeur que par une posture traditionnelle de critique gastronomique qu’il cultive savamment. Il est réputé proche d’Alain Passard (il a publié plus de 90 articles et vidéos sur le chef de l’Arpège depuis son arrivée au Point), d’Alain Ducasse (une quinzaine de billets) et de Guy Savoy. En mai 2016, il a reçu le prix du journaliste français de la gastronomie imaginé par les Plumes d'Or du Vin et de la Gastronomie.


Vu par Alain Passard, chef de cuisine (L'Arpège, Paris)


« Thibaut a un parcours complètement atypique, au départ, il n’était pas bâti pour être dans la critique gastronomique. C’est un garçon qui possède une véritable mémoire. Au-delà d’un véritable palais et un nez grâce à ses sens très développés,  car il a une connaissance du vin assez étonnante notamment de la Bourgogne puisqu’il est chez lui. C’est quelqu’un avec qui j’ai toujours un véritable bonheur à partager des moments, on est camarades ! Je crois qu’il aime beaucoup les cuisiniers, la table, il aime le métier, l’artisan, il aime vraiment manger. Il fait beaucoup de bien à la cuisine en général avec cette passion qu’il a pour les chefs et je trouve ça intéressant. J’aime sa façon d’écrire… On est camarades ! A l’avenir, je pense qu’il va encore grandir et enrichir ses connaissances gustatives et olfactives, va tenir une place importante. Les chefs l’aiment bien, il sait leur parler et approche la cuisine ou les vins d’une manière très positive ».


Pratique

Le Point - www.lepoint.fr