Louis-Benjamin Dagueneau

36-louis-benjamin-dagueneau

partenaires

banniere-san-pe

a-v2


33 ans


Classement 2015 → Non classé


En 2008, le génie Didier Daguenau décède accidentellement. C’est son fils Louis-Benjamin qui prendra la relève d’une maison de vins qui figure au panthéon des sauvignons. Formé chez deux grands noms de la viticulture (François Chidaine et Olivier Jullien), le jeune homme poursuit l’œuvre et les méthodes de son paternel avec une volonté de ne pas rester sur ses acquis. « Ici, il y a une personne par hectare pour travailler au mieux les sols, on privilégie les tâches manuelles au tracteur et on bannit tous les intrants » aime-t-il à rappeler. La Revue du Vin de France l’a élu vigneron de l’année en 2016.


Vu par Didier Clément, chef de cuisine (Grand Hôtel du Lion d’Or – Romorantin)


« C’est presque l’antithèse de son père, qui était comme un frère pour moi. A sa disparation, Benjamin avait un gros défi à relever car le domaine était connu dans le monde entier, c’était déjà une référence parmi les sauvignons. Il a poursuivi cette œuvre d’une main de maître. Certains ne misaient pas un sou sur l’avenir du domaine…. Il est d’une certaine brillance en installant le domaine à un niveau supérieur, dans les installations, dans la réflexion sur son travail, sur les fermentations, les levures. C’est un garçon qui va au bout des démarches qu’il entreprend ».