Laurent Dupont

49-laurent-dupont

partenaires

banniere-san-pe

a-v2


Classement 2015 → 50 (+1)


Historien de l’art, photographe et correspondant en Europe pour une galerie d’art à Boston, créateur du blog culinaire A Chicken in the Kitchen en 2010, Laurent Dupont s’est surtout fait connaître dans les milieux gastronomiques avec Le Prolongement du Geste aux éditions Kéribus, publié en 2014. Un ouvrage à travers lequel il s’attarde sur les outils et ustensiles d’une quarantaine de chefs, la plupart étoilés : Michel Troisgros, Akrame Benallal, Alexandre Bourdas, Emmanuel Renaut, Jean Sulpice, Christophe Adam, Sébastien Bras, Alexandre Couillon, Alain Passard…Dans quelques semaines sortira le livre du chef Alexandre Couillon où il signe les photos. Un ouvrage très attendu et prometteur. Laurent Dupont a une patte, un œil, une photo très identitaire, de plus en plus apprécié dans le petit milieu des chefs.


Vu par Jacky Durand, journaliste à Libération


« J’avais déjà découvert Laurent à travers son travail dans son livre le Prolongement du geste et j’avais trouvé la démarche à la fois singulière et extrêmement intéressante car il avait réussi à faire passer beaucoup d’intime par rapport au travail des chefs à travers l’idée du geste et des outils utilisés. Je n’avais jamais vu un tel travail auparavant et quelque part, j’étais jaloux…. Pourquoi je n’ai pas eu cette idée avant ? Il avait fait un travail extraordinaire, qui était à la fois un ovni dans la vaste édition gastronomique et culinaire et surtout extrêmement précieux. Ce garçon a une vision profonde du travail en cuisine et de la signature que peuvent avoir les chefs par rapport à leurs plats et aussi à leur style. Plus tard, je l’ai découvert d’une manière extrêmement concrète : on a passé une petite semaine sur l’île de Noirmoutier au printemps à suivre le travail d’Alexandre Couillon. Ça a été quelque chose de précieux. Au départ, mon métier de toujours était d’être reporter et j’ai essayé d’appliquer au monde du boire et du manger cette idée du reportage, de voir et d’entendre ce que font les chefs en cuisine, dans le jardin, avec les producteurs. Avec Laurent, j’ai eu le sentiment de prolonger ce travail dans son œil. Il a un regard complètement hors norme qui est un trait d’union entre l’homme et son environnement, est capable de capter dans son travail ce qui va contribuer à raconter l’histoire du chef, aussi bien le galet de bord de plage que le ciel, une herbe ou l’écorce d’un arbre. C’est quelqu’un qui sait magnifiquement que le diable est dans les détails et va chercher l’essence du sujet dans ces détails. Encore une fois, c’est précieux car on sort d’une vision historiquement centrée sur le plat et l’assiette. Il a vraiment cette façon unique de raconter le plat dans son décorum, en cuisine comme dans le paysage, les gestes, les regards. Il raconte le monde avec un champ extrêmement large. Il a deux qualités rares pour moi dans le métier : il est à la fois très humble, très curieux et ne compte pas son temps. Il a un côté artisan et me fait penser un peu à ces horlogers suisses qui vont passer un an sur une montre. On a l’impression qu’avec lui, ce n’est jamais fini, qu’il va toujours aller plus loin. Il est d’ailleurs retourné beaucoup plus que moi Noirmoutier. Laurent parle en même temps qu’il travaille et le couple rédacteur-photographe, ce n’est pas forcément évident avec la parole parce qu’on peut s’emmêler les crayons. Mais lui a ce goût de la nuance, de l’à-propos et pose les questions qui vont compléter le travail que j’ai fait : il n’est jamais à côté, jamais redondant. Il m’a beaucoup apporté sur le processus de narration de ce bouquin, m’a aidé à tirer le fil de l’histoire d’Alexandre Couillon qui est un cuisinier magique mais pas franchement linéaire. Il a été le premier à me faire remarquer qu’à la Marine, dans le restaurant d’Alexandre, le service du midi ne ressemble pas à celui du soir, avec une ambiance, un rythme, une temporalité et des sentiments différents. J’aimerais beaucoup retravailler avec lui. »


Pratique

Site Internet de Laurent Dupont