Alexandre Mazzia

06-alexandre-mazzia

partenaires

banniere-san-pe

a-v2


Classement 2015 → 6e ( = )


En un peu plus de deux années seulement (son restaurant a ouvert ses portes le 17 juin 2014), Alexandre Mazzia est passé de chef (salarié) couru au statut de cuisinier (patron) incontournable de sa génération et de sa région. 2015 fut un grand millésime pour lui (créateur de l’année pour Omnivore, Trophée Gault & Millau Grand de Demain, première étoile au guide Michelin). 2016 a bien commencé avec le projet Art et Création, un programme d’échanges à quatre mains avec des cuisiniers qu’il invite spécialement pour l’occasion : Yoann Conte (La Maison Bleue), Clément Leroy (Auberge du Jeu de Paume), Thibault Sombardier (Antoine), David Toutain (Restaurant DT)… S’il dit ne pas se préoccuper de cette folie médiatique et observer avec amusement les honneurs, force est de constater que l’impact sur sa table de 26 couverts, que tous les gourmets de France découvrent lors de leur passage dans la cité phocéenne, est significatif. A l’instar des autres ténors de la ville – Gérald Passédat, Lionel Lévy, Michel Portos, il symbolise désormais l’excellence locale, l’exotisme en plus.


Vu par Gérald Passédat, chef-propriétaire (Le Petit Nice - Marseille), 3 étoiles Michelin et 4 toques Gault & Millau


« La première fois que j'ai rencontré Alexandre Mazzia, c'était il y a quatre ans, il n'était pas encore à son compte. C'était un événement où j'ai goûté une huître qu'il avait faite, très intelligente dans la proposition. J'ai goûté sa cuisine chez lui récemment : c'est bien, il amène son style, sa patte. Il est dans la mouvance actuelle qui essaie d’émouvoir les papilles des trentenaires et il y arrive au demeurant. Je crois qu'il a trouvé à Marseille un petit port d'attache aux effluves africaines, lui qui a vécu en partie au Congo. C'est très courageux de s'être établi ici : il aurait pu partir à Paris. Ça me rappelle ma propre histoire : dans les années 80, j'aurai pu m'installer à Los Angeles. Je crois qu’il est capable d'aller très loin et ce que je lui souhaite. Grâce à lui et quelques autres, il existe une vraie proposition culinaire valable dans la ville alors que ce n'était pas le cas il y a 15 ans ».


Pratique

AM par Alexandre Mazzia - 9 rue François-Rocca - Marseille (8e arr.) - alexandremazzia.com


Ézéchiel Zérah & Franck Pinay-Rabaroust