Michael Bartocetti, 33 ans / Chef pâtissier (Shangri-La – Paris)

.

Ce n’est pas le plus médiatique des chefs pâtissiers, mais sans aucun doute l’un des plus influents. Michaël Bartocetti, actuel chef pâtissier du Shangri-la, est celui qui a développé la naturalité côté pâtisserie lors de son passage au Plaza Athénée. Les grands pâtissiers, comme Philippe Conticini, ne tarissent pas d’éloges pour celui qui est devenu une référence de la pâtisserie vegan. Au Shangri-La, Michaël Bartocetti limite l’usage du sucre blanc, qu’il remplace par du miel ou des sucres alternatifs. Ce passionné d’art contemporain est peut-être le pâtissier le plus avant-gardiste de la capitale. Ses tea-times sont très prisés.


Une rencontre marquante récente ? « Philippe Conticini : je ne le connaissais pas personnellement et cela a été une magnifique rencontre nourrie d’échanges passionnants. »


Une source d’inspiration ou modèle qui ont une influence sur votre travail ? « L’art contemporain, le street art (les artistes Banksy, Invader, par exemple). Dans le métier, il y aussi Christophe Moret et Alain Ducasse. Et puis ma petite fille de 2 ans et demi, qui rend ma pâtisserie plus créative. »


Prochain projet ou nouveau territoire d’exploration ? « Je souhaite développer encore plus l’axe vegan du Shangri-La, notamment la nouvelle carte de l’Afternoon Tea Vegan. »


Rédaction Atabula