Matthieu Dupuis-Baumal, 32 ans / Chef de cuisine (Domaine de Manville – Baux-de-Provence)

.

Attention, talent ! Depuis quelques années, le chef Matthieu Dupuis-Baumal a posé sa solide carrure et son incontestable savoir-faire du côté des Baux-de-Provence, (Bouches-du-Rhône) au Domaine de Manville. À chaque saison, sa cuisine gagne en maturité et l’homme a trouvé, avec la Provence, un sublime terroir pour s’exprimer. Compétiteur dans l’âme, Matthieu Dupuis-Baumal est en train de gravir tous les échelons pour devenir la table de référence de la région. Le Gault & Millau n’est pas insensible à son talent. Quant au Michelin, son silence devient tout bonnement assourdissant. Rendez-vous en février 2018.


Une rencontre marquante récente ?  « Lors d’un événement récent, j’ai revu le chef Bernard Bach (chef du Puits Saint-Jacques, deux étoiles Michelin, à Pujaudran). Nous nous connaissons depuis longtemps et j’apprécie la qualité de nos échanges ; il m’aide à avancer sur le métier de chef. »


Une source d’inspiration ou modèle qui ont une influence sur votre travail ? « J’ai été très marqué par le chef Gaggan Anand (chef à Bangkok, ndlr). Si la qualité du service est désastreuse, ses assiettes sont démentes. Il y a également mon ami Eiichi Edakuni. Il a des restaurants à Paris, Hawaï, Kyoto et Tokyo ; tous sont complets ! Surtout, il arrive à mélanger son travail et ses passions, notamment la musique. Il est également DJ et il adore mixer. Contrairement à beaucoup de chefs, il a su préserver une vie à côté des cuisines. Enfin, je suis admiratif des sportifs de haut niveau. Je pense par exemple à Sonny Williams. C’est un joueur de rugby de Nouvelle-Zélande. Il a été champion du monde de rugby à 15, mais également de rugby à 13. Et il ambitionne maintenant de l’être au rugby à 7. Il a une volonté de fer pour atteindre ses objectifs. Pour moi, c’est un modèle à suivre. »


Prochain projet ou nouveau territoire d’exploration ? « Ma priorité est d’aller toujours plus loin au Domaine de Manville. Aller toujours plus loin en cuisine, dans la créativité, pousser plus loin la qualité du service, découvrir de nouveaux artisans pour faire grandir l’expérience de notre restaurant. Ma priorité est de me concentrer sur mon restaurant car l’aventure au Domaine de Manville est exceptionnelle. »


Rédaction Atabula