Lucile Arnaud, 28 ans / Consultante

.

Elle a créé en 2016 avec sa sœur Fanny l’agence Bordeaux Food Club, qui réunit chefs, producteurs, vignerons, brasseurs, autour du bien-manger. La concrétisation d’une multitude d’expériences dans l’événementiel autour de la gastronomie et de la culture. Lucile Arnaud a été chef de projet sur La Semaine du Goût ou encore productrice pendant trois ans du festival Omnivore. Titulaire d’un CAP de cuisine, la jeune femme originaire d’Andernos-les-Bains (Gironde) est revenue à Bordeaux. Au « privé et sympa » Bordeaux Food Club, elle met tout en œuvre pour que son agence devienne le relais local du bien-manger.


Une rencontre marquante récente ?  “Nous rencontrons des producteurs, des restaurateurs, des vignerons, des brasseurs passionnés et inspirants comme Julien Beauquel. Il travaillait dans l’hôtellerie de luxe et a tout lâché pour devenir ‘jardinier urbain’. Il accompagne les habitants qui ont envie de jardiner, de cultiver pour se nourrir.  Nous avons travaillé avec lui sur une série de cueillettes et déjeuners sauvages dans la métropole. Il m’a énormément appris. J’aime son approche simple et pas moralisatrice. Sa façon dire aux gens ‘ça c’est possible. maintenant que vous savez, faite comme vous voulez ! »


Une source d’inspiration ou modèle qui ont une influence sur votre travail ? “Sur la partie événementielle, je suis en veille permanente mais j’apprécie beaucoup le travail du Food Studio à Oslo. De manière générale, je suis curieuse de tout et quand je vois des choses qui me plaisent au ciné, au théâtre, au musée, dans des festivals etc. je regarde si on peut les relier ou les adapter à des concepts food. »


Prochain projet ou nouveau territoire d’exploration ? “Notre territoire de jeu se trouve principalement à Bordeaux mais s’étend du Bassin d’Arcachon au Pays Basque. Nous avons des dizaines de projets dans les tuyaux. Nous lançons, entre autre, fin octobre, Les Dîners Planqués. Il s’agit d’une série d’événements autour de lieux, de chefs et d’artistes qui mêleront arts vivants et expériences culinaires.”


Rédaction Atabula


Partenaires