Benjamin Schmuck, 27 ans / Photographe

 

Libération, Libé Next, M le magazine du Monde, Hennessy… Benjamin Schmuck multiplie les collaborations prestigieuses, et la gastronomie occupe une place importante dans son travail. On lui doit les photos de Naturalité, un beau livre qui a marqué le monde de la cuisine lorsqu’il est sorti en 2015. L’ouvrage expose les principes du triptyque céréales-légumes-poissons  souhaité par Alain Ducasse au Plaza Athénée. Le photographe est aussi très proche de la plateforme Fulgurances qui insuffle un vent d’air frais aux codes de la gastronomie parisiens.


Une rencontre marquante récente ? “J’ai rencontré il y a un peu plus d’un an Sébastien Bras lors d’un déplacement pour Le Monde. Ce restaurant et son histoire m’ont profondément marqué.”


Une source d’inspiration ou modèle qui ont une influence sur votre travail ? “Je travaille activement avec Fulgurances dans le cadre de la revue Itinéraires d’une cuisine contemporaine. Le travail qu’ils fournissent au quotidien dans le cadre de leur résidence de chefs m’impressionne beaucoup.”


Prochain projet ou nouveau territoire d’exploration ? “Je participe à un nouveau projet de revue autour du basket. C’est un nouveau prétexte à faire de belles images et à faire travailler des artistes que j’aime. Elle devrait voir le jour début décembre.”


Rédaction Atabula


Partenaires