Juan Arbelaez, 29 ans / Chef de cuisine

 

Il fait partie de ceux à qui le tremplin Top Chef a donné des ailes. Juan Arbalaez a débarqué de sa Colombie natale et a suivi les cours du Cordon Bleu, qui forme de nombreux cuisiniers étrangers à Paris. Grâce à ses résultats au-dessus de la moyenne, celui qui partage la vie de Laury Thilleman (miss France 2011) a pu parfaire sa technique auprès des meilleurs (Pierre Gagnaire, Éric Briffard, Éric Fréchon). Après Top Chef en 2012, tout s’enchaîne très vite pour cet hyperactif qui finit par ouvrir son propre restaurant, Plantxa, à Boulogne-Billancourt (Hauts de Seine). Depuis mars 2016, il se consacre au restaurant de l’hôtel Marignan, qui mise sur lui pour proposer une cuisine à la fois branchée et accessible. Avec cette mission, il gère près d’une demi-douzaine d’établissements.


Une rencontre marquante récente ? “Mes rencontres récentes marquantes ont été Michel Bachès et Bruno Cayron, deux géants de l’agriculture bio saine et respectueuse de notre planète. Je m’apprête à ouvrir un restaurant où la carte sera construite autour des agrumes de Michel et sa femme, Bénédicte. Bruno, lui, est un écologiste passionnant, qui produit de magnifiques légumes, qui seront aussi très présents à la carte de mon futur restaurant.”


Une source d’inspiration ou modèle qui ont une influence sur votre travail ? “Mes origines colombiennes. J’essaie de puiser dans mes souvenirs les plus anciens, dans les goûts et les parfums qui m’ont marqué dans mon enfance et encore aujourd’hui quand j’y retourne.”


Prochain projet ou nouveau territoire d’exploration ? “J’ai un projet en collaboration avec ma compagne, où se nourrir sainement et en se faisant du bien seront alliés à la gourmandise au sport et au bien-être.”


Rédaction Atabula

Partenaires